CS BEGARD
Convivialité Sportivité Bravoure
Stade Adrien Hamon
BP15
22140 BEGARD
09 60 53 00 17

historique du cs begard

Cette section est extraite du Livre « Bégard, d’hier à aujourd’hui ».
L’article relatif à l’histoire du football à Bégard a été rédigé par Michel LAGADOU.
 
« Les débuts de la pratique du football à Bégard datent des années 1925, avec la création de 2 équipes do football: Le Club sportif laïque et l’Etoile sportive, autrement dénommée ‘ la Filante’, sous le patronage du jeune vicaire de l’époque, l’abbé Le Bolloc’h. Le C.S.L.B. avait vu le jour sous l’égide de trois instituteurs, Messieurs Ogé, Laurec et Le Corre.
 
Les premières rencontres de football se déroulèrent dans une prairie appartenant à Madame Clou, à l’emplacement actuel de la cité Renan.
 
            En 1933, les deux associations, faisant abstraction de tout esprit partisan, fusionnèrent et la nouvelle société pris le nom de Club Sportif Bégarrois. Après plus de soixante années de bons et loyaux services, en dépit d’un long parcours semé d’embûches, notamment durant les quatre années sombres de l’Occupation de notre pays, le club est toujours en place et attire de nombreux amateurs de football.
 
            Durant les années 1939 à 1945, malgré les difficultés de l’heure, principalement des restrictions  sur les équipements sportifs, et problèmes des déplacements (en raison du manque d’essence et de véhicules), le C.S.B. réussit à poursuivre ses activités et de nombreux « derbies » se déroulèrent avec les communes voisines en présence de belles galeries de sportifs sevrés de distractions en cette période troublée.
 
            Dès la Libération, le sport allait reprendre ses droits et les rencontres de football se déroulaient toujours dans l’actuel stade devenu propriété municipale : le parc Adrien-Hamon, du nom du peintre de la mer et bienfaiteur de notre cité.
 
Un stade à construire
            Vers 1950, les installations du stade actuel étaient démunies de tout confort. Les joueurs se changeaient dans la cour du café Le Garlès (actuellement le magasin Harmonie) avant de se rendre au stade situé à plus de 800 mètres. Vers les années 1948-1949, la municipalité, grâce au « harcèlement » de Raymond Pastol (Papa), tailleur d’habits à la Barrière-Rouge, acceptera la construction des vestiaires. Ce sont les bâtiments adossés à la rue Adrien-Hamon et qui ne servent plus actuellement que de dépôt de matériel. En tout cas, ces vestiaires, pourtant démunis de tout confort, furent appréciés par les sportifs de cette époque. Le terrain de jeu, par contre, demeurait indigne de notre ville et les équipes visiteuses ne manquaient pas d’ironiser sur la mauvaise qualité de sa pelouse.
 
            Malgré cette situation cahoteuse, il aura fallu attendre quatre années avant que les services municipaux se décident à améliorer le sol de jeu et c’est le 6 juin 1954 que furent inaugurées les nouvelles installations lors d’une très belle manifestation sportive en présence de près d’un millier de spectateurs et en dépit d’un temps exécrable.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Droit à l'image: Articles 226-1 et 226-8 du code civil, "tout individu jouit d'un droit au respect de sa vie privée ainsi que d'un droit à l'image".
La publication ou la reproduction d'une photo sur laquelle une personne est clairement reconnaissable n'est possible qu'avec son consentement, que l'image soit préjudiciable ou non.Font exception à cette règle les photos de foule où la personne n'est pas le sujet centrale ou bien les photos prises de loin ou de dos.
Si vous désirez vous opposer à la diffusion sur le site du club, d'une image sur laquelle vous figurez, merci de le faire savoir en laissant un message sur l'adresse mail suivante: stephaneledu34@gmail.com